Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?

Philippe de Chauveron

4

Devine qui vient dîner… (bis)

Philippe de Chauveron, dont nous n’attendions plus rien d’intéressant, signe avec Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? une agréable surprise.

Claude et Marie Verneuil ont quatre magnifiques filles. La première est mariée à un Chinois, la deuxième à un musulman et la troisième à un juif. Difficile à accepter pour ces bourgeois un tantinet racistes, qui s’efforcent tant bien que mal de garder des relations cordiales avec leurs gendres. Alors qu’ils placent tous leurs espoirs dans leur petite dernière, celle-ci leur annonce qu’elle est amoureuse d’un noir d’origine ivoirienne…

Bien qu’imparfait, Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? est une comédie française drôle. Et c’est déjà beaucoup. Alors que le genre fait de plus en plus peine à voir, il serait mal venu de bouder notre plaisir. Les blagues font mouche et s’enchainent sans temps mort pendant plus d’une heure et demie. Au niveau de l’interprétation, c’est là aussi un sans-faute : vieux briscards de l’humour, Christian Clavier et Chantal Lauby sont parfaits en bourgeois conservateurs, alors que les jeunes comédiens qui les entourent, peu connus du grand public, apportent une fraîcheur indispensable à la cohérence de l’ensemble.

1

N’oublions pas que Stanley Kramer avait fait le même film il y a presque 50 ans, et si l’on prend en compte le contexte politique des États-Unis de l’époque, le projet était bien plus osé. Devine qui vient dîner… (Guess who’s Coming to Dinner, 1967), bien qu’intéressant à plus d’un titre, comportait de nombreux défauts, que l’on retrouve malheureusement dans le film de Chauveron : manque de créativité et d’ambition artistiques, bons sentiments à ras bord (inévitables, il est vrai, dans ce genre de films) et absence de fond réel (qui aurait fait monter d’un cran l’intérêt du film). Mais, comme on le disait plus haut, on ne va pas se plaindre d’avoir passé un bon moment devant un comédie populaire.

2

QU’EST-CE QU’ON A FAIT AU BON DIEU ?

France (2014). 1h37. Réal. : Philippe de Chauveron. Scén. : Philippe de Chauveron, Guy Laurent. Déc. : François Emmanuelli, Cécilia Blom. Cost. : Ève Marie Arnault. Photo. : Vincent Mathias. Son : Éric Tisserand, Michel Kharat, Serge Rouquairol. Mont. : Sandro Lavezzi ; Germain Boulay (son). Mus. : Marc Chouarain. Prod. : Romain Rojtman. Cie de prod. : UGC Images, TF1 Droits Audiovisuels, TF1 Films Production. Int. : Christian Clavier (Claude Verneuil), Chantal Lauby (Marie Verneuil), Émilie Caen (Ségolène Ling Verneuil), Frédéric Chau (Chao Ling), Frédérique Bel (Isabelle Ben Assem Verneuil), Medi Sadoun (Rachid Ben Assem), Julia Piaton (Odile Benichou Verneuil), Ary Abittan (David Benichou), Élodie Fontan (Laure Verneuil), Noom Diawara (Charles Koffi).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s