Les combattants

Thomas Cailley

combattants 1

Coûte que coûte !

Le premier film de Thomas Cailley est une histoire d’amour pas banale, de laquelle se dégage une énergie communicative. Sur fond de jeunesse française désabusée mais déterminée, Les combattants est une vraie cure de vitamine C.

Arnaud vient de perdre son père. Il s’apprête à reprendre l’entreprise de menuiserie familiale avec son frère lorsqu’il rencontre Madeleine, jeune fille solitaire et brute de décoffrage. Au cours d’un stage dans l’armée de terre, les deux jeunes gens vont se rapprocher et avoir l’occasion de mettre en pratique le grand fantasme de Madeleine : survivre en milieu hostile…

La première réussite des Combattants, c’est la rencontre de deux personnalités distinctes. Arnaud, ado un peu paumé et menuisier par défaut, et Madeleine, qui s’impose un mode de vie basique dans l’attente de la fin du monde. Entre ces deux-là, l’ambiance fera parfois des étincelles mais elle promet des moments d’humour irrésistibles. Cette association atypique, interprétée par des acteurs extraordinaires, mène le film sans temps morts.

les combattants 4

Alors que la crise économique ne semble pas prête de disparaitre, Thomas Cailley filme des jeunes gens lucides sur mais déterminés. Au cœur de ce contexte morose et peu hospitalier, c’est bien d’un état d’esprit de combattant dont il faut faire preuve. Dans la deuxième partie du film, nuages noirs et incendie de forêt symbolisent autant l’avenir obstrué de la jeunesse actuelle que la fin du monde annoncée par Madeleine, adolescente obsédée par le « survivalisme » et déçue par un stage militaire trop confortable à son goût.

L’air de rien, Thomas Cailley parvient brillamment à capter l’air du temps. Les Combattants est l’une des grandes révélations de l’année.

combattants 2

LES COMBATTANTS

France (2013). 1h38. Réal. :  Thomas Cailley. Scén. : Thomas Cailley, Claude Le Pape. Photo. : David Cailley. Mont. : Lilian Corbeille. Déc. : Paul Chapelle. Cost. : Ariane Daurat. Prod. : Pierre Guyard. Cie de prod. : Nord-Ouest Films. Int. : Adèle Haenel (Madeleine), Kévin Azaïs (Arnaud), Brigitte Roüan (Hélène Labrède), Antoine Laurent (Manu Labrède), William Lebghil (Xavier), Thibault Berducat (Victor), Nicolas Wanczycki (lieutenant Schliefer).

Publicités

Une réflexion sur “Les combattants

  1. Pingback: Top ten 2014 | Blog de cinéma.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s