Une nouvelle amie

François Ozon

novembre 2

Osons l’accroche actu !

Avec Une nouvelle amie, le très prolifique François Ozon nous trouble encore une fois. L’auteur de Swimming Pool exploite toujours les désirs refoulés et les interdits, mais s’engage en même temps sur l’actualité du moment.

« On dit aux enfants que les garçons naissent dans les choux et les filles dans les fleurs. Je pense que je suis né dans un chou-fleur ». David (Romain Duris) vient de perdre son épouse. Afin d’apporter une « présence féminine » à leur bébé, il s’habille parfois avec les vêtements de Laura, sa femme décédée. Cette petite routine va prendre des proportions inattendues, et faire remonter à la surface certaines choses enfouies depuis longtemps.

Une nouvelle amie n’aurait pas pu mieux tomber. Théorie du genre, troisième sexe, femme à barbe… François Ozon insère son film dans l’actualité, mais ne s’arrête pas là : il prend clairement parti (nous ne révèlerons pas ici la fin du film). Un homme éprouve le désir de s’habiller en femme, et doit affronter le regard de ses amis et de la société. Le mal-être est profond. Comment y remédier ?

ozon 2

Mais le réalisateur de Jeune & Jolie ne s’arrête pas là (c’est pas le genre de la maison…) : à cette intrigue vient s’ajouter l’ambiguïté des sentiments de Claire, amie d’enfance de Laura, à l’égard de cette dernière. Les désirs se superposent et se mêlent, certaines pistes s’ouvrent et n’aboutissent jamais : le spectateur est perdu, étourdi. François Ozon est toujours aussi habile.

Ajoutons pour conclure que l’appui de comédiens talentueux était essentiel. Il ne fallait pas trop en faire, afin de ne pas perdre toute crédibilité et de ne pas tomber dans le ridicule. Mention spéciale donc à l’incroyable duo Anaïs Demoustier (qui monte, qui monte…) / Romain Duris. Ce dernier est épatant : toujours juste, il propose enfin de nouvelles nuances à son jeu d’acteur. Ces deux-là portent le film très haut, et la réussite n’aurait pas été totale sans leur talent. Moins présent à l’écran, Raphaël Personnaz (Quai d’Orsay) est un second rôle brillant et essentiel à l’œuvre.

Avec ce quinzième long-métrage en seize ans (!), François Ozon continue de laisser sa marque sur le cinéma en français, en surprenant – avec talent – à chaque nouvelle œuvre.

 ozon 1

UNE NOUVELLE AMIE

France (2014). 1h47. Réal. : François Ozon. Scén. : François Ozon d’après « Une amie qui vous veut du bien » de Ruth Rendell. Dir. art. : Pascal Leguellec. Décors : Nathalie Roubaud. Cost. : Fanny Rappange. Photo. : Pascal Marti. Son : Guillaume Sciama. Mont. : Laure Gardette. Mus. : Philippe Rombi. Prod. : Éric Altmayer, Nicolas Altmayer. Cie de prod. : Mandarin Cinéma. Cie de dist. : Film Distribution. Int. : Romain Duris (David / Virginia), Anaïs Demoustier (Claire), Raphaël Personnaz (Gilles), Isild Le Besco (Laura), Jean-Claude Bolle-Reddat (Robert).

Publicités

Une réflexion sur “Une nouvelle amie

  1. Pingback: Novembre en bref | Blog de cinéma.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s