Mr. Smith au Sénat

Frank Capra

Château de cartes

En 1939, Frank Capra s’attaquait déjà aux jeux de pouvoir, avec talent et humour. L’excellent Mr. Smith au Sénat vient nous rappeler que la magouille politique est intemporelle.

House of Cards a de glorieux ancêtres, et il est bon (et juste) de leur rendre hommage. Le vingt-sixième long métrage de Frank Capra, qui avait fait scandale à sa sortie en 1939, est l’un de ceux-là, et il est de nouveau en salles depuis cette semaine (avec cinq autres films du cinéaste).

Jeff Smith n’est qu’un meneur de jeunes boys scouts. Il ne connait rien à la politique, et c’est d’ailleurs pour ça qu’il est envoyé siéger au Sénat, où sa naïveté et son patriotisme ne feront d’ombre à personne, et où les lois douteuses recevront sa crédule approbation. Mais alors qu’il met accidentellement le doigt sur des sujets sensibles, il ne va pas adopter l’attitude attendue, et deviendra rapidement l’homme à faire taire…

En 2h, l’auteur de L’Homme de la rue dresse un portrait effroyable et implacable des hautes sphères nord-américaines. La liberté d’expression, souvent évoquée suite à l’actualité de ces dernières semaines, était déjà mise à mal au début du siècle dernier. Coups fourrés, manipulation, menaces… Tout y passe. Pas étonnant que le film ait reçu un accueil houleux lors de sa projection dans la salle de la Constitution à Washington…

James Stewart est plus convaincant que jamais, dans son rôle de jeune idéaliste passionné et prêt à tout. Les seconds rôles sont aussi éblouissants, à commencer par le grand Claude Rains et la sublime Jean Arthur. Mr Smith au Sénat mérite ainsi toute notre attention, tant il vient nous rappeler que le bien-être de la population devrait être au centre des préoccupations politiques. Une œuvre à montrer à nos politiciens, de droite comme de gauche, de France comme d’ailleurs…

MR. SMITH AU SÉNAT

MR. SMITH GOES TO WASHINGTON

États-Unis (1939). 2h04. Réal. : Frank Capra. Scén. : Sidney Buchman, d’après le roman de Lewis R. Foster. Dir. photo. : Joseph Walker. Mont. : Al Clark, Gene Havlick. Déc. : Lionel Banks. Mus. : Dimitri Tiomkin. Prod. : Frank Capra. Cie de prod. : Columbia Pictures.  Dist. fr. : Splendor Films.

Int. : James Stewart (Jefferson Smith), Jean Arthur (Clarissa Saunders), Claude Rains (Joseph Paine), Edward Arnold (Jim Taylor), Guy Kibbee (Gouverneur Hopper), Thomas Mitchell (Diz Moore) Eugene Pallette (Chick McGann), Beulah Bondi (Ma Smith), H.B. Warner (sénateurAgnew), Harry Carey (le vice-président), Astrid Allwyn (Susan Paine).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s