L’Enquête

Vincent Garenq

Vertigo

Après le très intéressant Présumé coupable, Vincent Garenq continue de dresser un certain portrait de la France, en s’attaquant aux scandales qui l’ont ébranlée. L’Enquête s’attache à suivre les rebondissements de l’Affaire Clearstream, à travers le combat de Denis Robert.

L’Enquête dépeint une époque. Celle de la toute puissance financière. En dénonçant les dérives de la société Clearstream, le journaliste Denis Robert ne savait pas dans quoi il mettait les pieds. Il était loin de s’imaginer que sa carrière, son couple, sa vie et celle de tant d’autres allaient être menacés.

Si, comme moi, vous n’aviez rien compris à l’Affaire Clearstream, voici une belle leçon de rattrapage. C’est là la preuve d’un talent certain de Vincent Garenq : celui de synthétiser. En quelques plans, quelques conversations, il pose les bases de ce scandale labyrinthique.

Lors de la projection du film en avant-première, Denis Robert a déclaré vouloir révéler des choses cachées, sans pourtant être complotiste. Mais c’est bien un véritable complot qu’il dénonce. Et c’est pour ça qu’on prend son parti ! Il s’est attaqué à plus gros que lui. À trop gros. Le retour de bâton a été terrible. Une riposte implacable d’un pouvoir au-dessus. D’un pouvoir inattaquable. Trop de sociétés réputées mouillées jusqu’au cou. Trop de politiciens avec les mains sales. Trop de médias enchaînés. Personnes n’avait intérêt à ce que les choses soient prouvées.

Malgré une interprétation très inégale, L’Enquête est un film important par son propos : il vient ressusciter une affaire et un journaliste trop vite tombés dans l’oubli (cela arrangeait tout le monde, bien sûr). Un rappel important, à l’heure où l’Occident donne des leçons de morale, de démocratie et de savoir gouverner au monde entier…

L’ENQUÊTE

France (2013). 1h46. Réal. : Vincent Garenq. Scén. : Stéphane Cabel, Vincent Garenq, Denis Robert. Dir. photo. : Renaud Chassaing. Déc. : Véronique Sacrez. Cost. : Catherine Marchand. Son : Philippe Köhn. Mont. : Vincent Garenq, Élodie Codaccioni, Raphaël de Monpezat. Mus. : Erwann Kermorvant. Prod. : Christophe Rossignon Schwarzman, Philippe Boëffard. Cie de prod. : Nord-Ouest Productions, Samsa Films, Artémis Productions. Dist. : Mars Distribution.

Int. : Gilles Lellouche (Denis Robert), Charles Berling (juge Renaud Van Ruymbeke), Laurent Capelluto (Imad Lahoud), Florence Loiret Caille (Géraldine Robert), Christian Kmiotek (Régis Hempel), Grégoire Bonnet (Laurent Beccaria), Antoine Gouy (Florian Bourges), Éric Naggar (Jean-Louis Gergorin), Gilles Arbonat (général Rondot), Hervé Falloux (Dominique de Villepin), Marc Olinger (Ernest Backes).

Publicités

Une réflexion sur “L’Enquête

  1. Pingback: Février en bref | Blog de cinéma.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s